C’est clair !

Posté par jacques LAUPIES le 11 février 2020

 

 

 

Emmanuel Todd était l\'invité éco du lundi 10 février 2020 (capture écran).
Emmanuel Todd était l’invité éco du lundi 10 février 2020 (capture écran). (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Plus de 140 personnalités réclament un référendum sur la réforme des retraites.  Elles publient une tribune dans le journal L’Humanité, alors qu’à l’Assemblée nationale, une Commission spéciale examine le projet du gouvernement. Le démographe Emmanuel Todd, l’invité éco du 10 février, a signé cette pétition. Selon lui, cette réforme est contraire à la Constitution.  »Je n’ai pas peur du Parlement, explique-t-il sur franceinfo, mais j’ai peur d’une réforme qui n’a pas été étudiée (…) Le travail démographique, le travail économique sur ce qui va venir n’a pas été fait. C’est une sorte d’acte de nihilisme législatif (…) On est au bord de la sortie de constitutionnalité ».

« Revenir dans les clous de la légalité constitutionnelle »

Emmanuel Todd estime que cette réforme va mettre « tous les Français en état d’insécurité sociale car elle brise le pacte social », et qu’elle va « produire une délégitimation du pouvoir en place ». Il insiste : « Si cette loi n’est pas constitutionnelle, si elle passe en force, ça voudra dire que le mandat des députés est de fait invalidé et que le mandat présidentiel est invalidé. »

Selon lui, seul un référendum permettrait de « revenir dans les clous de la légalité constitutionnelle » . En revanche, si la loi était adoptée, ce serait, selon Emmanuel Todd, un « coup d’Etat ».

Emmanuel Todd vient de publier Les luttes de classes en France au 21e siècle (Seuil).

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus