• Accueil
  • > POLITIQUE
  • > Un petit mot à propos des municipales…On ne se bouscule pas au portillon de Tarascon!

Un petit mot à propos des municipales…On ne se bouscule pas au portillon de Tarascon!

Posté par jacques LAUPIES le 5 janvier 2020

DSC_0100-1   DSC_0048-1  DSC_0106 (1)

DSC_0599-1    Place vieille devenue place de la république  Rond point Fibre Exc

 

DSC_0177-contre la suppression des services publics  DSC_0169-une pause sur le cours Aristide Briand  DSC_0179-La Marseillaise et l'internationale et on cherche le maire

 

Tarascon va devoir se doter d’un Conseil Municipal au mois de mars donc dans peu de temps.

Sont donc à annoncer les candidatures de la liste du Maire sortant Lucien LIMOUSIN, celle de son opposante principale Valérie LAUPIES.

Le premier dont les attaches à droite sont bien connues, la seconde en rupture avec le RN  et qui se présente sans étiquette pourraient avoir affaire à un autre candidat Jean-Guillaume Remise  qui porte les couleurs du RN. Ce dernier n’ayant aucune attache particulière locale est comme on dit « parachuté » et tenterait de constituer une liste.

Grande absente pour l’instant  la gauche va donc laisser un champ qui, bon an mal an, représente à peu près 25  % des votants. Le parti Communiste s’est dit prêt à soutenir et participer,à une telle liste à gauche qui va,selon les dernières présidentielles en gros de Lutte Ouvrière (Nathalie ARTAUD)  au Parti Socialiste (Benoit HAMON)  en passant par le NPA (Philippe POUTOU) La France Insoumise et le PCF (Jean Luc MELENCHON)

Certes les résultats des élections présidentielles ne sont pas le reflet exact de ce que représente une élection municipale mais, dans une situation de crise sociale et politique, telle que nous la vivons depuis plus d’un an, des aspirations populaires non satisfaites (Gilets jaunes et travailleurs sous influence CGT et FO notamment) peuvent catalyser un électorat de gauche tout entier opposé à la réforme des retraites et à la politique gouvernementale  qui ne sont pas sans conséquence néfaste sur la vie municipale.

Ce ne sont pas les trois candidatures annoncées qui vont solutionner la question sociale à Tarascon l’une des villes les plus frappées par la pauvreté de sa population. 

La plupart d’entre elles spéculant sur la nécessité de mesures sécuritaires répressives, se plaignant d’une présence  d’une population immigrée envahissante avec les épiphénomènes que cela provoque. Mais personne ne semble déterminé à utiliser les solutions préventives : développement de logements accessibles avec la construction de logements sociaux et l’encouragement conséquent  à la rénovation privée, soutien fort à la jeunesses en localisant des formations professionnelles de nature à répondre à une demande forte de la jeunesse, transports gratuits, maintien des services sociaux et publics locaux (Sécurité sociale, impôts, etc.) Soutiens divers aux personnes âgées et initiatives favorisant le maintien à domicile et l’accession aux foyers-logement et aux EPAD

Mais Tarascon, comme disait Daudet, c’est un peu la France et une municipalité digne de ce nom doit aussi se déterminer par rapports à une politique  de soutien aux collectivités locales dont l’état se désengage  constamment, réduisant les dotations financières et œuvrant à la création de métropoles qui éloigneront le citoyen des pouvoirs de décision.

La gauche absente  ce ne sont pas les liste actuellement présence qui répondront à ces besoins.

Nous l’avons souligné et dit à des représentants locaux des principales organisations de cette gauche afin qu’elles fassent un effort de concertation et affirment leur volonté de combattre les droites fussent elles sans étiquette, pour la circonstance, de la droite réformiste (LR) ou macronienne (LREM)

Comme nous l’avons constaté : silence radio ! Mais le Parti Communiste est disponible pour assurer son soutien et sa participation à une liste d’union républicaine et sociale ! Qu’on se le dise !

 jacques.laupies@orange.fr

 

 

 

 

 

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus