Fable de la marmite tunisienne

Posté par jacques LAUPIES le 16 janvier 2011

Il était une fois un cuisinier restaurateur. Son épouse tenait la caisse lui dirigeait la cuisine et goûtait les plats. Un peu trop ! Ses cousins fermaient les yeux car il leur avait acheté la marmite.

Mais voila, à force de goûter les plats la marmite se vide et elle prend feu.

Ben Ali, le cuisinier est brûlé. Il fout le camp. L’aide cuisinier s’en mêle et essaie de coller les morceaux. Rien à faire malgré le secours de son voisin Ali Omari qui lui propose le dernier modèle d’extincteur. Un super extincteur qui fait si bien ses preuves dans d’autres cuisines en feu.

Trop tard ça saute et ça continue de brûler. Les cousins du cuisinier s’en mêlent et promettent que l’on va changer la méthode de cuisson. Il y a urgence à recoller la marmite. Ils appellent les pompiers professionnels car le l’incendie s’étend : même les ordures prennent feu.

Mais les commis de cuisine à qui l’on ne demande jamais leur avis veulent une autre marmite, avec un couvercle transparent qui permet de surveiller la cuisson. Ils réclament d’autres cuisiniers moins gourmands et qui ne vident pas les marmites en goûtant tous les plats. Bref ils se méfient des cousins. Ils n’éteindront le feu que si la nouvelle marmite est utilisée.

Ali Omari ne sait plus quoi faire. Son Directeur de fabrication Ben Sarko n’est pas content. Pas moyens de placer l’extincteur. Peut être que les pompiers seront intéressés mais il ne sait pas encore qui sera le chef des pompiers. Dilemme. Alors dans l’ignorance et l’expectative il accorde sa sympathie aux commis. De toutes façons cela lui laisse un temps pour réfléchir.

(Voir la page Tunisie et le lien avec l’Humanité)

 

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus